3ème prix

Salon du Livre « La Mouette Liseuse » le 9 Mars 2014  à REDENE

 

3eme Prix du Concours de Fables.

 

 

 

LA MOUETTE ET L’ABEILLE

 

  

 

 L'histoire suivante démontre une évidence

              L'animal est de ce monde et subit son sort.

  

Un homme en promenade observait en silence

             Dans son corselet sombre aux galons brodés d'or

             L'active abeille allant de pétale en pétale

Prélevant nectar et pollen elle chargeait

Sa corbeille de cette denrée sans égale

Qu'en un miel savoureux elle transformerait.

  

Tout à coup elle bascule en arrière

La fleur se doit d'accueillir l'étrangère.

 

Pour fortifier la plante un produit épandu

         Est en train de tuer l'insecte

Corps brûlé comme s'il avait fondu

Existe-t-il fin plus abjecte ?

  

L'homme a marché quelques pas, levé son regard

Qu'aurait-il pu faire ? À présent il est trop tard ….

Il préfère admirer le vol d'une mouette

Qui vient plonger dans l'océan.

 

            - " Hélas - s'étonne la gracile silhouette -

           Comment m'arracher à ce liquide gluant ?

De quel droit me retient-on ainsi prisonnière ?"

Opiniâtre elle se débat et se libère.

Cet ultime sursaut, ce magnifique effort

Aurait dû l'extirper des griffes de la mort

Mais elle retombe et son agonie s'achève

Le poison sans pitié n'accorde aucune trêve

Elle a rejoint ses soeurs en ce sinistre jour

Le flot noir et sans voix expose l'hécatombe

La mer qui nourrissait est devenue leur tombe  

L'homme au loin se demande à qui sera le tour. 

 

La raison veut qu'il se reprenne,

Qu'il finisse d'agir en enfant dispendieux

Car la nature à l'âme souveraine

Est lasse de souffrir ses actes pernicieux.

 

 

 

Danièle Laroche-Le Govic

 

Le 24 02 2014

dana.laroche@orange.fr