1er prix

En-tête

 

 

Salon du Livre « La Mouette Liseuse » le 9 Mars 2014  à REDENE (29)

1er Prix du Concours de Fables.

 

 

La mouette et la sardine à l'huile

 

 

 

Les tempêtes apportent sur la grève déchets et trésors,

Apparaissent alors glaneurs, pirates et chercheurs d'or.

 

Au dessus de ce fatras, une mouette plane,

Groggy, en quête de calme et de manne.

 

Son oeil perçoit la bonne affaire,

Une boîte de conserve, super !

Ouah! de la sardine à l'huile.

Pourvu qu'elle ne soit pas malhabile,

Car s'y casser les dents serait la tuile.

Quand la boîte s'ouvre, la mouette jubile.

 

Mais boucan et secousses louches,

Réveillent les sardines dans leur couche.

La plus âgée se met à parler,

Elle réprimande la mouette hébétée.

 

Reprenant son statut de prédateur,

La mouette réplique de mauvaise humeur :

Ces pauvres d'esprit n'ont guère de place pour penser,

De libre arbitre, elles ne peuvent posséder,

En bande manipulée, elles ne peuvent qu'être mangées.

 

 

Mamy sardine n'est pas née de la dernière tempête,

Ne les voit-on pas les mouettes,

Sur les dépotoirs faire leurs emplettes,

Se disputer à coup de bec, les miettes,

Voler les travailleurs de la mer comme des pique-assiettes ?

 

Vexée la mouette prend le large,

Bien loin de la côte pour se remettre de ce déculottage.

À la voltige et à la nage, elle s'exerce davantage,

Elle refoule son arrogance et se met au sauvetage.

 

La mouette apprit que tout donneur de leçon peut en recevoir.

Les leçons des petits, pour être vexatoires,

N’en sont pas moins utiles pour changer l'histoire.

 

Ne dit-on pas qu'à chercher l'arête dans l’oeil du voisin,

On ne voit pas la dent de requin dans le sien.

 

 

Françoise LE GOFF

Le 19 / 02 / 2014

francoise.legoff35@sfr.fr